Les 15 mensonges de François Hollande

Publié le par patrice Calméjane

Jean d’Ormesson a récemment clairement choisi son camp pour les élections présidentielles de 2012 en affirmant :

 « je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu'à l'absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon. Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités. Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l'idée d'être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin. ».
 
En effet, l’absurdité du candidat du Parti Socialiste transparait particulièrement dans un tract outrancier où François Hollande accuse Nicolas Sarkozy de tous les maux de la France… et pourtant…

 
Le déficit de la France serait du à la politique de Nicolas Sarkozy… FAUX !

Selon la Cour des Comptes, présidée par le socialiste Didier Migaud, la crise explique 1/3 des déficits en 2010 et les 2/3 restants viennent du déficit structurel de la France. Toute l’action de Nicolas Sarkozy a consisté depuis 5 ans à réformer la France pour la désendetter sur le long terme et renforcer notre économie !

Nicolas Sarkozy serait le Président des riches… FAUX !

Les mesures de Nicolas Sarkozy ont surtout bénéficié aux travailleurs, aux ouvriers, aux Français détenant un petit patrimoine quand il aura suffit au PS de 2 mois au Sénat pour créer 47 taxes destinées aux Français !

Avec Nicolas Sarkozy, la délinquance aurait augmenté… FAUX !

La délinquance générale a baissé de 17% depuis 2002 quand elle avait augmenté de 17% sous Lionel Jospin…

Nicolas Sarkozy aurait creusé les inégalités… FAUX !

Malgré la crise, la France reste un des pays européens où le taux de pauvreté est le plus faible. Grâce à Nicolas Sarkozy, les pensions des retraités ont été sauvées et le pouvoir d’achat des classes moyennes a été préservé ! Ce n’est sûrement pas le matraquage fiscal des travailleurs comme le prévoit le projet PS qui mettra fin aux inégalités en France.

Nicolas Sarkozy aurait abandonné l’Education nationale avec le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux … FAUX !

Nous préférons une vision qualitative à la trop simpliste et fausse vision quantitative des socialistes, d’autant plus que nous avons aujourd’hui plus de professeurs pour moins d’élèves qu’en 1990.

 

Vous trouverez des explications plus détaillées répondant aux mensonges, parfois à la limite de l’absurde, de François Hollande :

http://www.u-m-p.org/sites/default/files/fichiers_joints/articles/2012-01-03_-_argumentaire_ump_-_les_15_mensonges_de_francois_hollande.pdf

Publié dans Assemblée Nationale

Commenter cet article