non au fichage du PS !

Publié le par patrice Calméjane

  fichagePS.jpg

 

Pour l’organisation de ses primaires à l’élection présidentielle, le PS envisage d’utiliser prochainement les fichiers électoraux disponibles dans chacune des mairies de France, mais également, pour les opérations de vote, des salles municipales, salles de classe…

 A juste titre, l’UMP s’interroge sur la légalité constitutionnelle d’une telle organisation parce que l’utilisation des listes électorales par le PS créera de fait un fichier politique des Français. Il serait de plus impossible d'assurer sa confidentialité ce qui pourrait se révéler gravissime pour nos compatriotes.

En considération des méthodes de certains élus socialistes, ces inquiétudes sont bien fondées (voir par exemple ici, à propos du fichage effectué par l’actuel Maire de Nantes, ayant reconnu une « erreur » selon le journal libération du 27 /11/ 2007: http://statique.lemouvementpopulaire.fr/primaires_ps/ayrault_fichage_des_opposants.pdf).


Nous ne souhaitons pas octroyer de fait au Parti socialiste les adresses de tous les électeurs français, lequel parti aurait ensuite toute latitude pour solliciter tous les Françaises et Français sans apporter la certitude qu’il détruirait par la suite ce fichier.

Pourtant, en Seine Saint Denis, un Chef du bureau de la préfecture a informé les services municipaux par mail, sans consultations préalable, que les listes avaient été envoyées au PS local !!!

Pourtant, en permettant à un Parti politique d’utiliser sur l’ensemble du territoire des salles publiques pour bureaux de vote on constate que l’on passe mécaniquement à une élection présidentielle à trois tours, ce qui n’est pas inscrit dans la Constitution.

L’aspect financier n’est pas neutre non plus car toute cette organisation qui pèserait sur les collectivités locales ne serait pas comptabilisée dans le compte de campagne du candidat élu par les militants socialistes.

Enfin, avancer la bonne foi en promettant la suppression des listes de vote après les élections internes n’est pas plus rassurant. En effet, leur destruction a posteriori entrainera de fait une impossibilité de contestation des candidats évincés !.. Drôle de garantie démocratique.

Si comme nous, vous vous opposez à l'utilisation des listes électorales par le PS pour l'organisation de ses primaires, signez cette pétition pour demander à la Commission nationale informatique et liberté (CNIL) et au Ministère de l'Intérieur de protéger les libertés publiques des Français.

http://www.lemouvementpopulaire.fr/petitionner/Non-au-fichage-des-electeurs-par-le-PS--9713.html

Publié dans sur le terrain

Commenter cet article

Frédéric Lorenzo 10/10/2011 16:56


Pour un parti politique au pouvoir qui n'a jamais autant porter atteinte aux libertés publiques dans notre pays, je trouve votre réponse et même votre article plutôt comique. De plus, pour un Maire
qui traite le Conseil Municipal comme le joyau de sa couronne, votre réponse est d'autant plus comique. Enfin, vous finirez par vous censurer vous-même puisque vos chefs (Fillion, Copé, ...) feront
une bataille de chiffonniers en 2017 et probablement avec une Primaire comme les socialistes. Conclusion, vous manquez de crédibilité et de recul pour vous adresser aux français en toute
indépendance d'esprit et porter un jugement. Jugement qui, par ailleurs, se révèle être préjugé dans la mesure où la CNIL a contrôlé l'ensemble du processus ainsi que des huissiers (garantie contre
toute possibilité de fichage). Alors, Monsieur le député-maire, allez-vous me censurer ou me répondre??


patrice Calméjane 10/10/2011 17:31



content de vous avoir amusé monsieur le Conseiller municipal... Bravo pour votre fine connaissance des libertés publiques en France et vos propos visionnaires.


Je rappellerai simplement qu'à Villemomble, les seuls blogs d'élus qui permettent des commentaires, offrent donc un espace de parole démocratique et direct, sont le mien et celui de JM
Bluteau ; 2 élus UMP...



ferginaud 28/09/2011 10:55


Etrange d'être contre le "fichage" des primaires et d'encourager de l'autre coté un fichage d'Internet...


patrice Calméjane 29/09/2011 12:02



pour ma part, je trouve plutôt qu'il est étrange d'être pour  -ou d ene pas être contre- un fichage effectué par un parti politique pur des primaires au regard des principes de l'Etat de
Droit Français.


Je ne comprends pas votre allusion concernant "un fichage d 'internet" ?..  



Christophe Deville 07/07/2011 14:05


Bravo de dénoncer ces pratiques qui m'ont toujours choqué ! C'est une habitude qui s'est banalisée et qui, dans ce cadre, atteint son apogée dans notre pays. Personne ne semblait s'en inquiéter, ou
soulever la dérive. Sous le prétexte de démocratie participative, et avec des ressources publiques (pensons aussi à la mobilisation des moyens humains qui devraient être dévolus à d'autres
activités), d'une part, on quadrille le citoyen d'une façon qui me parait plus que douteuse ; et d'autre part, il est culpabilisé dans la mesure où il n'a d'autre choix "moral" que de se soumettre
à la pression psychologique qui pèse sur lui.