Election Présidentielle : pour la vérité !

Publié le par Patrice Calméjane

Merci aux électeurs Gabiniens, Rosnéens et Villemomblois qui ont placé Nicolas Sarkozy, notre candidat, en tête à Villemomble et en deuxième place à Rosny-sous-Bois et Gagny.

 

Pour bien comprendre ce résultat, il faut sans doute rappeler différents facteurs subis par Nicolas Sarkozy.

D’abord, le contexte médiatique qui prévoyait un fort taux d’abstention. En réalité, les Français hier se sont massivement déplacés pour aller voter, y compris en Seine-Saint-Denis. Ce qui est une bonne chose pour la démocratie.

 

En revanche, moins louable, le "jeu du 1 contre 9", largement relayé par les médias contre le Président sortant n’a pas contribué à lui faciliter les choses.

 

Enfin, les différentes crises successives qui ont frappé le monde entier et n’ont pas épargné la France ont rendu la Présidence de Nicolas Sarkozy particulièrement difficile malgré sa détermination pour garder le cap afin de réformer la France.

 

Pourtant, les résultats du premier tour en Seine Saint Denis montrent que ses actions en matière de sécurité, de rénovation urbaine, de transports, de formation, ont été en partie comprises.

Elles doivent être poursuivies dans les prochaines années afin de laisser une chance à notre département de sortir du gouffre au fond duquel les majorités de gauche depuis 40 ans l’ont conduite !

 

Alors que la gauche rejette la faute sur d’autres, sa politique dans notre département n’a conduit qu’à l’augmentation de la délinquance, qu’à un afflux massif de population immigrée vis à vis de laquelle elle a été incapable d’assurer ce qu'elle promettait : une vie meilleure, pour au contraire parquer des gens dans des communes-ghettos où l’assistanat, la pauvreté et l’insécurité explosent !

 

Mais, qu’a apporté la gauche à notre département, à ceux qui y vivent depuis des décennies et à ceux qui y ont été  accueillis plus récemment ? Rien !

La gauche au pouvoir n’a fait que se servir d’une image de la Seine-Saint-Denis qu’elle a dégradé par utopie pour ses ambitions Nationales !

 

Et que connaît le candidat de gauche retenu pour le second tour des élections Présidentielles à la banlieue ? Rien puisqu'en vérité il s’agit d’un grand bourgeois corrézien de Paris, mi bobo-mi énarque mais ne mettant les pieds en banlieue que pour un meeting, et plutôt dans des villes… de droite comme au Bourget !

 

Seul Nicolas Sarkozy connaît bien la banlieue pour y être souvent allé, pour avoir œuvré dans l’intérêt du 93, tant en matière de sécurité -avec de nouveaux commissariats notamment-, que dans le domaine de la rénovation urbaine,  contre les ghettos que la gauche a entretenu par une coupable passivité en parquant des populations pauvres à qui elle promet tout mais ne leur assure qu’un assistanat les figeant dans leur pauvreté !

 

Contre des utopies irréalisables, contre des promesses qui ne sont que… du flan,

le 6 mai, j’appelle à un réveil des consciences, pour la raison, la vérité, pour une France qui ne sombrera pas mais pourra rester forte et le devenir encore plus.

 

Je compte sur vous pour voter et faire voter Nicolas Sarkozy !

 Le seul compétent et capable de gérer la France.

Publié dans sur le terrain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article