Alternance et sécurisation des parcours

Publié le par patrice Calméjane

Jeudi 17 juin, Patrice Calméjane est intervenu à propos d'un article de la proposition de loi portant sur l'alternance et la sécurisation des parcours.

 

M. Patrice Calméjane

Cet  article 6 /bis/ consacre expressément une proposition que j’avais formulée dans une question écrite à M. le ministre de l’éducation  nationale au mois de mars 2010. J’appelais son attention sur les stages  d’une semaine effectués par les élèves de troisième pour découvrir le monde de l’entreprise, stages qui doivent les aider dans leur orientation future.
 
 Afin d’optimiser et d’encourager l’initiative et la découverte du monde  du travail et des métiers qui existent, je lui avais demandé s’il  n’était pas envisageable d’effectuer un second stage d’observation d’une semaine durant les vacances scolaires, sur la base, bien entendu, du volontariat, en mettant une autre convention de stage à la disposition de l’élève. M. le ministre de l’éducation nationale m’avait répondu au mois de juin 2010, il y a donc un an, que cela ne paraissait pas opportun au regard des divers dispositifs qui existaient déjà, tels le stage obligatoire en classe de troisième, la réalisation de fiches métiers, la participation à des salons ou des forums, des échanges avec des représentants d’entreprises ou de branches professionnelles.
 
 Je suis donc ravi de ce revirement positif et utile pour nos jeunes étudiants, qui envisagent leur avenir avec avidité, curiosité et enthousiasme. En ma qualité de parent, je ne peux que remercier le Gouvernement de cette chance offerte à tous les enfants.
 
 En cette première journée du baccalauréat, je tenais à le signaler.

 

Publié dans Assemblée Nationale

Commenter cet article

BIZIEN Yves 17/06/2011 17:47


En que professeur honoraire je suis entièrement d'accord avec votre intervention, un seul stage d'une semaine ne suffit pas, à mon sens, pour un grand nombre de jeunes.