Signez la pétition de soutien

Publié le par patrice Calméjane

Vous avez besoin d'aller travailler ?
Vous devez aller étudier ?
Vous devez vous déplacer ?

Dites oui à la liberté de circuler
Dites oui à la réforme des régimes spéciaux

Parce que la réforme des régimes spéciaux
vise à mettre les Français sur un pied d'égalité

La réforme des régimes spéciaux est guidée par un impératif d'équité. Pour que la solidarité soit acceptée, les règles de la durée de cotisation doivent être les mêmes pour tous.

Parce que l'effort de chacun est nécessaire
pour contribuer à sauvegarder la retraite de tous

Parce que la diminution des pensions n'est pas envisageable, seul l'allongement de la durée de cotisation est la solution acceptable socialement.

Parce que le statu quo corporatiste n'est plus acceptable
Alors que la réforme ne vise en aucune façon à opposer certaines catégories professionnelles à d'autres, les grévistes ne vont que stigmatiser leur spécificité.


Si vous aussi, comme une majorité de Français,
vous êtes favorable à cette réforme,

signez la pétition de soutien.

Publié dans sur le terrain

Commenter cet article

François 23/10/2007 20:13

cher monsieur Avelange,
Savez vous bien de quoi vous causez ?  appartenez vous au moins à un syndicat ?

Christophe AVELANGE 23/10/2007 14:12

Cher M Dufaugier,Effectivement l'article ne mentionne pas une seule fois les syndicats. Mais c'est tellement sous-jacent dans la déclaration de M le Maire qu'il serait aberrant d'ignorer qu'ils sont la cibles de ces critiques sachant que c'est eux qui appellent à la grève, que c'est eux qui défendent les régimes spéciaux et font preuve de corporatisme.Vous indiquez que les grèves prennent en otage les gens qui travaillent. Vous avez raison. C'est le but. Dans le public c'est le seul recours, contrairement au privé ou une grève impacte directement la production de l'entreprise. Face à une situation de tension sociale, le rôle du gouvernement est de jouer l'apaisement, pas d'exhorter la grogne au mépris des usagers qui la subisse. Si comme le dit l'article "Vous avez besoin d'aller travailler ? Vous devez aller étudier ? Vous devez vous déplacer ?" alors demandez plutôt la démission de François Fillon parce que c'est bien son gouvernement qui est responsable de la grève.

Jean Dufaugier 22/10/2007 23:05

je ne comprends pas pourquoi C. Avelange par le de syndicats alors que ce là n'est pas évoqué dans l'article ? on n'a peut etre pas le meme ou alors c'est un don d'extrapolation hyper développé. Faut pas lacher, on ne négocie rien pour la conservation de droits que des privilégiés considerent acquis. Ces régimes sont injustes et inégalitaires, les grèves ne font que prendre en otage les gens qui travaillent ! Et il faudrait discuter ? c'est scandaleux ! quant aux PME, elles tourneraient mieux avec plus de libéralisme, moins de charge pour les embauches etc

Christophe AVELANGE 22/10/2007 13:04

Monsieur Le Maire,Pour avoir subit ces derniers jours les désagréments de ce mouvement social, je vous trouve quand même sacrément gonflé d\\\'en mettre l\\\'exclusive responsabilité sur le dos des syndicats. Si cette grève a été très suivie par les employés de la SNCF et de la RATP c\\\'est avant tout en raison de l\\\'absence d\\\'une vraie volonté de négociation de la part du gouvernement. Oui, il y a eu des grèves très contestables par le passé, oui, la stratégie des syndicats est plus que douteuse. Maintenant, il ne faudrait pas oublier que le personnel syndiqué dans ces entreprises ne représente pas une majorité d\\\'employés, même si l\\\'on atteint des quotas bien plus élevés que dans le privé.Concrètement, qu\\\'est-ce que cela signifie ? Tout ceci veut dire qu\\\'il y a une vraie revendication de part des salariés : celle d\\\'être entendus et respectés. Cette grève, ce n\\\'est pas eux qui l\\\'on voulue. Ce n\\\'est pas non plus les usagers qui l\\\'on voulue. Cette grève c\\\'est le gouvernement qu\\\'il l\\\'a provoqué. Le gouvernement qui souhaitait qu\\\'elle soit totale et suivie afin que les grévistes s\\\'attirent l\\\'inimité de la population. L\\\'UMP a réussi son coup : l\\\'estime des gens envers les syndicats est significativement en baisse. Pas besoin d\\\'étude pour le constater, on l\\\'entend très bien sur les quais de gare.Mais qui paye l\\\'addition de ce tour de passe-passe politico-politicien ? Les PME. Nos PME qui tournent ces jours-ci au ralenti, otage de cette campagne de dénigrement des syndicats à laquelle elles sont totalement étrangères. Merci pour elles.Christophe AVELANGE

Benoit Raclet 21/10/2007 15:41

A quoi sert la loi votée avec force publicité sur le service minimum dans les transports en commun ?