Succession et nomination à la tête de l'Etat

Publié le par patrice Calméjane

Le Président s’en va, vive le Président ! Comme le veut le principe de continuité de l’Etat, un Président succède à un autre immédiatement à la tête de la maison France. La passation de pouvoir entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy s’est effectuée hier. L’arrivée de Nicolas Sarkozy au rang de chef d’Etat sonne comme un renouveau de la vie politique.

Pour Olivier Picard dans les Dernières nouvelles d'Alsace, «nous avons assisté en direct à un passage de témoin d'une génération à l'autre, d'un style à l'autre». Et d’affirmer : «ce rajeunissement est une chance pour la France ».

 

C’est encore un quinquagénaire, François Fillon, qui a été nommé ce matin Premier ministre. Ainsi, celui que Patrice Calméjane avait eu grand plaisir à accueillir une nouvelle fois le 27 mars dernier à Villemomble lors de la campagne Présidentielle, a rejoint Nicolas Sarkozy à la tête de l'Etat. Un duo qui s'annonce harmonieux et efficace au sommet de l’exécutif National tant les deux hommes se connaissent et s'apprécient.

 

Le renouveau et l’énergie de ces hommes seront sans aucun doute nécessaires pour réaliser les objectifs pragmatiques de Nicolas Sarkozy.

Comme l’affirmait Eric Zémour ce matin dans le figaro, c’est l’action qui, selon Nicolas Sarkozy, « devrait concilier les contraires, réconcilier l'économique et le social, le dynamisme des uns et la protection de tous. Cette conciliation, c'est la tâche herculéenne qui attend le nouveau premier ministre».

L’activité sera également de forte intensité pour les futurs députés. La jeunesse, le dynamisme et le pragmatisme de Patrice Calméjane, sont des atouts fondamentaux pour agir efficacement à l’Assemblée Nationale.

Publié dans sur le terrain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article