22 avril : le retour du politique

Publié le par patrice Calméjane

Ceux qui étaient dans les bureaux de vote hier, pour les tenir ou pour simplement voter sentaient bien que ce dimanche électoral aux allures de douceurs estivales ne serait pas une journée comme les autres.

Durant toute cette journée, la France n’a pas seulement été éclairée par les rayons de soleil mais aussi par ceux de la démocratie, victorieuse.

La plupart des journaux l’annoncent ce matin, c’est d’abord une victoire pour la participation, dont le taux est de 84,6% (frôlant le record absolu des 84,75% de 1965). Les bons scores des deux candidats restant en piste au détriment des autres, parfois surévalués dans les sondages, sont encore une victoire pour la démocratie.

Le vote de contestation extrémiste a fortement diminué. A la différence de 2002, hier, le vote a été un vote utile. La quatrième République est belle et bien enterrée, le régime des partis n’aura plus lieu, les difficultés pour unir des courants politiques en opposition, la valse des gouvernements ne se feront  pas connaître.

Cette élection est celle des idées, du retour de la politique comme le laissaient présager les discussions de fond que nous avons eues, chaque jour, sur le terrain : sur les marchés, aux alentours des gares, lors des réunions etc. … depuis le début de cette campagne électorale porteuse d’espoir pour la France.

Notre circonscription a décidé d’accorder la première place à Nicolas SARKOZY. En effet, 34,5%  des 85 % d’électeurs qui ont voté hier ont accordé leur confiance au candidat de l’UMP (38% chez Patrice CALMEJANE à Villemomble, 34 % à Gagny et 33% à Rosny). Nicolas SARKOZY arrive en tête à Villemomble, à Gagny mais aussi à ROSNY ! Loin devant la Gauche.

Ce que veulent les Villemomblois, Gabiniens et Rosnéens c’est ce que veulent les Français : un Président avec un réel programme, capable de gouverner la France, aux épaules solides -car il en faudra - et capable de représenter notre beau pays et ses intérêts à l’étranger.

Espérons que cette campagne continuera comme les Français le souhaitent, avec des débats et discussions constructives à propos des idées des candidats. Les sympathisants de Nicolas SARKOZY ont bien compris ce souhait des français, les amis de Ségolène ROYAL parviendront-il, enfin, à cesser leur diabolisation et dénigrements pour faire valoir des idées non utopiques, cohérentes pour l’avenir de la France ? Les français ne veulent pas seulement être écoutés, ils veulent être entendus et souhaitent qu'on réponde sur le fond à leurs interrogations.

Publié dans sur le terrain

Commenter cet article