Insécurité des chiffres

Publié le par patrice Calméjane

Dans sa lettre du 06 mai, mise en ligne par le service politique du monde à l’attention des abonnés, une triste mise au point est faite à propos des arguments avancés par Madame Royal.

" Lundi soir, Ségolène Royal a répondu sur les résultats médiocres de la gauche face à l'insécurité: "La droite non plus n'est pas très performante puisque les atteintes aux personnes ont augmenté de 80 % en cinq ans." En réalité, cette augmentation a eu lieu en 10 ans. Entre 2002 et 2006, les violences contre les personnes ont augmenté de 13,9 % contre 47,9 % entre 1997 et 2001, sous le gouvernement Jospin... »

 

Erreur involontaire ou non ? Quoi qu'il en soit, les deux hypothèses sont graves car elles font toutes deux ressortir une manière critiquable d’envisager la politique. On est bien loin de la définition du général De Gaulle selon laquelle « la politique quand elle est un art et un service, non point une exploitation, c’est une action pour un idéal à travers des réalités ». Cette conception est et restera celle de  l’UMP et donc celle de Patrice Calméjane.

 

 

Publié dans sur le terrain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article