Elections Européennes : les 7 engagements de la majorité Présidentielle

Publié le par patrice Calméjane



       Les 7 engagements de la majorité Présidentielle :

1.     NON A L’ENTREE DE LA TURQUIE DANS L’UNION EUROPENNE
Nous nous engageons à refuser l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.  Pour une raison simple : l'Europe doit avoir des frontières et, qu’on le veuille ou non, la Turquie n’est pas en Europe.

2.     PROTEGEONS NOS ENTREPRISES ET NOS EMPLOIS
Nous nous engageons à défendre, en matière commerciale et industrielle, la préférence communautaire contre la concurrence déloyale de certains pays. Il n’y a pas de raison que l’Union européenne soit le seul continent du monde à ne pas protéger ses travailleurs et son économie.

3.     LUTTONS CONTRE L’IMMIGRATION CLANDESTINE
Nous nous engageons à soutenir en Europe une politique de lutte résolue contre l’immigration clandestine. Nous refuserons les régularisations massives d’immigrés clandestins et nous demanderons une meilleure surveillance des frontières de l’Europe.

4.     OUI A DES CHAMPIONS INDUSTRIELS EUROPEENS
Nous nous engageons à soutenir la mise en place d’une véritable politique industrielle européenne : une Europe vivante, c’est une Europe avec des usines.

5.     NON AU CAPITALISME DES SPECULATEURS. OUI A LA REGULATION FINANCIERE
Nous nous engageons à faire de l’Europe un modèle de régulation financière : nous ferons entendre notre voix pour défendre le capitalisme des entrepreneurs contre le capitalisme des spéculateurs.

6.     POUR UNE NOUVELLE CROISSANCE VERTE
Nous nous engageons à réorienter notre modèle économique et social vers une nouvelle croissance verte fondée sur l’innovation. L’Europe doit développer des technologies qui seront sources de compétitivité et d’emplois pour notre pays et notre continent.


7.      NOS CANDIDATS SERONT PRÉSENTS DANS LEUR REGION
Les candidats de la Majorité Présidentielle s’engagent à être présents au Parlement européen à Strasbourg et à Bruxelles. Ils s’engagent aussi à être présents dans leur région où ils tiendront des permanences régulières.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SUPIOT 05/06/2009 18:00

Monsieur CALMEJANE,Je suis tout à fait d'accord avec vos engagements, et si c'était moi j'aurais également refusé l'entrée de la Roumanie ! je travaille à VILLEMOMBLE, j'y vis également et nous venons de perdre 2 marchés à cause de la concurrence des autres pays ! Etant donné que plus rien n'est fabriqué en France, une société de Grand Luxe Française vient de nous faire "faux bon" pour aller ailleurs ! nous perdons tous nos marchés Français à cause de la main d'oeuvre moins cher dans les autres paysde l'union Europeenne, car aujourd'hui la qualité ne compte plus (Voyez la Chine)....Nous allons donc perdre nos emplois !  et la France deviendra petit à petit un pays pauvre, car nous aidons beaucoup les autres pays et pas les propres Français qui y résident ! J'ai vu ce reportage concernant la Roumanie, ils aident les Roumains à trouver des CDI ???!! il y a donc un réel et grave problème sachant que beaucoup de personnes en France recherchent cela mais eux qui les aide ? Les Roumains ?Je précise que mes propos ne sont pas du tout racistes ! j'ai moi même des amis Roumains mais entre la violence de plus en plus présente dans les trains et dans la rue et maintenant les emplois qui se perdent ça commence à faire peur !Cordialement

patrice Calméjane 08/06/2009 12:01



Les inquiétudes se renforcent en période de crise. C'est légitime. Je peux vous assurer toutefois que les réformes entreprises  vont, selon moi, dans le bon sens pour l'Europe et pour la
France. Par exemple, la TVA à 5,5 % pour les restaurateurs, ils le souhaitaient, c'est enfin réalisé. Le travail doit toutefois continuer, il continuera...