Le premier jardin d'enfants à la une

Publié le par patrice Calméjane

Effectivement, comme le titre le journal Le Parisien de vendredi à la une du cahier local de Seine Saint Denis, Le premier jardin d'enfants fait débat.

On peut s'interroger en réalité sur le bien fondé des critiques par rapport à la gratuité. La cantine en maternelle n'est pas gratuite, le centre de loisir à la fin des cours non plus alors que le tarif du jardin d'enfants inclut une prestation globale. L'essentiel reste que le débat se fasse, cette ouverture permet de ne pas tuer dans l'oeuf un beau projet pour la petite enfance sous prétexte que le Conseil Général de Seine Saint Denis n'a pas -encore- décidé de le subventionner.

Du coté de l'intérêt de l'enfant, - certains semblent oublier que c'est le plus important...- à la différence de l'école, le jardin d'enfants compte un encadrant pour 8 enfants et non pas une seule personne pour une classe (avec parfois une atsem). La socialisation des tout-petits dans des structures collectives est indubitablement essentielle, mais la scolarisation précoce est elle toujours souhaitable pour tous ? Au final, tout dépend de l'enfant, chacun a une évolution différente concernant la propreté, l'acceptation d'une certaine discipline dès la première année de maternelle... La diversité des modes d'accueil contribue à trouver sans doute ce qui convient le mieux à chaque tout-petits et à ne pas restreindre la liberté  de choix des familles.

Commenter cet article