Demain : mise en place du Service Minimum d'Accueil dans les écoles

Publié le par patrice Calméjane

« Nous sommes Républicains, nous appliquerons la loi. ». C’est en ces termes que, Bertrand Delanoë a confirmé la mise en place du service minimum d’accueil à Paris. Ce principe Républicain n’est pourtant pas respecté par les communes de gauche du département de Seine Saint Denis qui refusent de respecter la loi ! Ce n’est évidemment pas le cas de la commune de Villemomble qui organise la mise en place du Service Minimum d’Accueil demain afin de permettre le respect du principe constitutionnel de continuité du service public.

Ainsi, les familles dont les deux parents travaillent pourront amener leurs enfants à l’école où ces derniers seront pris en charge.

 

Quelques précisions s’imposent :

 

-         Il ne s’agit nullement de « casser » la grève puisque les enseignants souhaitant user de ce droit le peuvent.

-         Il convient également de rappeler que l’Etat assume pleinement les conséquences de cette loi. Il assure à cette fin un financement après grève, la responsabilité administrative est transférée de la commune à l’Etat en cas de dommage et la protection de l’Etat est accordée par l’Etat au maire s’ il fait l’objet de poursuite pénale.

-         Cette loi était dans le programme Présidentiel de Nicolas Sarkozy qui  a permis la mise en place du SMA car il était souhaité par une majorité de Français.

Illégale, la décision des élus de gauche reste donc peu fondée. En remettant en cause les lois votées par les représentants des Français au Parlement, elle pourrait être dangereuse pour la démocratie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article