Mai 2007 - Mai 2008 : un an de réformes, un an de promesses tenues

Publié le par patrice Calméjane





Votre pouvoir d'achat est la priorité

Les heures supplémentaires, ça marche ! + 28 % d’heures supplémentaires en France entre décembre 2006 et décembre 2007.
(Source : Dares) 


Depuis un an, Nicolas Sarkozy et le gouvernement ont fait du pouvoir
 d’achat leur priorité. Travailler plus pour gagner plus c'est une réalité !

- Défiscalisation des heures supplémentaires, payées 25 % de plus ; 4 heures de plus par semaine, cela représente un 13e mois à la fin de l’année !
- Possibilité de racheter ses jours de RTT pour les transformer en salaire, pour en finir avec l’absurdité des 35 heures qui ont donné du temps libre, mais qui ont maintenu les salaires à un niveau trop bas !
- Et aussi : déblocage anticipé de la participation salariale pour profiter de son épargne ; dans les PME, possibilité de prime de 1 000 euros défiscalisée, défiscalisation du travail étudiant, etc.
- Revenu de solidarité active (RSA), pour encourager les plus modestes à reprendre une activité et lutter contre la pauvreté.

Maîtriser le prix du logement
- Indexation des loyers sur les prix, pour limiter la hausse des loyers.
- Dépôt de garantie limité à 1 mois de loyer.
- Lancement de la maison à 15 euros par jour.
- Suppression programmée de la caution pour les locataires, en échange de la création d’un mécanisme de mutualisation des risques collectifs pour les propriétaires.


Faire baisser les prix à la consommation
- Renforcement de la concurrence dans la grande distribution, pour faire baisser les prix à la consommation.
- Renforcement des droits des consommateurs et de la concurrence entre les fournisseurs d’accès Internet et les opérateurs de téléphonie mobile, pour faire baisser les prix des télécommunications (loi Chatel).
- Doublement de l’aide à la cuve de mazout pour les Français les plus modestes, afin de compenser la hausse du prix de l’énergie.


Le paquet fiscal : à 90% pour les classes modestes et les classes moyennes ! Suppression des droits de succession sauf pour les plus riches, défiscalisation des heures supplémentaires, déduction des intérêts d’emprunt pour ceux qui ont des difficultés à devenir propriétaires, défiscalisation du travail étudiant, etc. Qui peut dire que ce sont des cadeaux faits aux riches ? (Source : Dares) 


Un État économe et moderne

Un objectif de retour à l’équilibre des finances publiques au plus tard en 2012
- La France ne peut plus vivre au-dessus de ses moyens et nous ne devons pas faire payer à nos enfants la dette que nous accumulons.
- Le gouvernement a fixé à 2012 au plus tard le retour à l’équilibre des comptes publics, le temps de mettre en œuvre les réformes dont la France a besoin.

Diminuer le train de vie de l’État et baisser les impôts
- Une « révision générale des politiques publiques » a été lancée. Elle permet de supprimer les dépenses inutiles, c’est-à-dire l’argent des Français qui est mal utilisé. 166 mesures ont été annoncées le 4 avril : elles permettront des économies de 5 milliards d’euros.
- Parce que la France a trop de fonctionnaires, le gouvernement a décidé de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux partant en retraite sur la période 2008-2012, en commençant par un sur trois dès cette année. Une partie des économies serviront à revaloriser les rémunérations des fonctionnaires.
- Le gouvernement a d’ores et déjà supprimé plusieurs impôts, dont les droits de succession (sauf pour les plus riches).

Moderniser la Ve République et les services publics
- Le gouvernement est resserré (15 ministres) et ouvert à toutes les sensibilités politiques.
- Une réforme du dialogue social est en cours, pour des syndicats plus représentatifs.
- La réforme constitutionnelle est lancée, comme s’y était engagé Nicolas Sarkozy. Elle aboutira dans les prochains mois. Les pouvoirs du Parlement seront renforcés, pour des institutions plus démocratiques. La fonction présidentielle sera modernisée et des nouveaux droits seront créés pour les citoyens.
- Un service minimum dans les transports terrestres est en vigueur depuis le 1er janvier 2008. Un service minimum à l’école a été expérimenté et sera généralisé dès la rentrée prochaine.
- La réforme de la carte judiciaire a été menée à bien, pour une justice mieux rendue et à un coût moindre.
- La réforme de la fonction publique a commencé, avec l’examen du projet de loi sur la mobilité des fonctionnaires.
   
                                                             

Le logement pour tous


Un effort de construction sans précédent a été lancé !
- 554 000 permis de construire ont été délivrés en 2007, un chiffre record !
- 142 000 logements sociaux sont financés par l’État en 2008, soit trois fois plus qu’en 2000


Aider ceux qui le veulent à devenir propriétaires
- Déduction des intérêts d’emprunt.
- Mise en vente de 40 000 logements sociaux à leurs occupants chaque année.
- Lutter contre la hausse des prix du logement (indexation des loyers sur les prix, dépôt de garantie limité à 1 mois de loyer, suppression programmée de la caution pour les locataires).


Un droit au logement opposable
Depuis le 1er janvier, un droit au logement opposable s’applique aux personnes sans abri. Il va progressivement être étendu en 2008.



Les jeunes et les personnes âgées au cœur de l’action du gouvernement


Donner aux jeunes les meilleures chances de réussite
- Réforme des programmes de l’Éducation nationale pour donner les savoirs élémentaires à tous les élèves du primaire.
- Suppression de la carte scolaire et des cours le samedi matin, à la rentrée 2008.
- Études dirigées le soir et stages de remise à niveau gratuits durant les vacances, pour lutter contre l’échec scolaire.
- Réforme des universités, pour des étudiants mieux formés et des diplômes revalorisés.
- Plan banlieues, mettant l’accent notamment sur l’éducation et la formation professionnelle des jeunes.

Une France solidaire des personnes âgées
- Hausse du minimum vieillesse de 25 % sur le quinquennat, avec une prime de 200 euros dès ce printemps, et hausse des pensions de réversion.
- Réforme des régimes spéciaux et début des négociations sur la réforme générale des retraites, pour sauver la retraite par répartition.
- Plan Alzheimer, financé grâce aux franchises médicales et doté de 1,6 milliard d’euros.
- Début des travaux sur la mise en place d’une couverture « dépendance » (5e branche)

                                                                    
L’immigration choisie, l’intégration réussie


Mieux contrôler l’immigration en France
-  Politique ferme et juste de reconduite à la frontière des clandestins.
-  Encadrement renforcé du regroupement familial.
-  Priorité à l’immigration économique : objectif de 50 % d’immigration économique en 2012, en privilégiant les travailleurs migrants dont notre économie a besoin.
-  Premières initiatives sur la mise en place de quotas d’immigration.
-  Projet de « pacte européen » sur l’immigration.


Donner aux immigrés les chances d’une intégration réussie
- Contrat d’accueil et d’intégration pour les familles, par lequel les immigrés s’engagent à respecter et à transmettre nos valeurs.
- Le regroupement familial n’est désormais possible que si celui ou celle qui veut faire venir sa famille a les moyens de la faire vivre sans aides sociales.



Un taux de chômage en baisse, pour le plein emploi en 2012

Les résultats sont là ! Le taux de chômage était de 7,8 % en décembre 2007, contre 8,8 % un an auparavant. Le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 200 000 en un an et n’a jamais été aussi faible depuis 1983 ! (Source : Dares) 



Les chômeurs mieux accompagnés vers l’emploi
- Unification du service public de l’emploi par la fusion de l’ANPE et de l’Unedic, pour mieux accompagner les chômeurs et les aider à retrouver un emploi plus rapidement.

La réforme du marché du travail, pour plus d’emploi
- Un projet de loi de modernisation du marché du travail est en cours de discussion au Parlement. Il reprend un accord conclu entre les partenaires sociaux et renforce la sécurité des salariés tout en introduisant plus de souplesse pour les employeurs.
 

                                                                  
Une Europe plus proche de vous


Relance de la construction européenne
- Le « traité simplifié » (ou traité de Lisbonne), promis par Nicolas Sarkozy durant la campagne, met fin à la crise européenne et permet à l’Europe d’avancer, dans l’intérêt de ses citoyens.

Des politiques européennes concrètes, pour une Europe qui protège ses citoyens

-  Les objectifs de la présidence française de l’Union européenne (à partir de juillet 2008) ont été fixés par le président de la République : défense européenne, immigration en Europe, développement durable et politique de l’énergie.
-  Pour la première fois, une ligne directrice claire est fixée : tout mettre en œuvre pour que l’Europe protège ses citoyens des nouvelles menaces (crise de l’énergie, changement climatique, terrorisme, immigration incontrôlée).
-  L’Europe a accepté le projet d’Union pour la Méditerranée défendu par Nicolas Sarkozy



Et aussi

- La France sur la voie du développement durable grâce au Grenelle de l’environnement. Les premières mesures ont été prises : bonus malus écologique pour les véhicules, interdiction des cultures OGM en 2008, nouvelle loi sur les OGM en cours de discussion, pour mieux encadrer les cultures à l’avenir. D’autres mesures sont en préparation, sur la base des conclusions du Grenelle.

- Sécurité des Français : lutter contre la récidive. Des peines planchers ont été créées, afin de lutter contre la récidive. La rétention de sûreté s’applique pour les criminels dangereux en fin de peine et qui présentent des risques élevés de récidive.
Santé : début de la réforme de l’hôpital, qui permettra d’améliorer la qualité des soins tout en conservant les hôpitaux locaux.

- Banlieues : un grand plan pour faire des banlieues des quartiers comme les autres (désenclavement par les transports publics, politique renforcée de sécurité, priorité donnée à l’éducation et à la formation des jeunes, etc.).

- Diplomatie : la France est présente sur tous les fronts et assume ses responsabilités internationales (participation pleine et entière à l’Otan dès 2009, implication dans la libération des infirmières bulgares et d’Ingrid Betancourt, renouveau des relations entre la France et les États-Unis, position ferme à l’égard de l’Iran, etc.)

- Les syndicats ont été associés, écoutés et respectés : le dialogue social fonctionne et Nicolas Sarkozy mise sur ce dialogue pour réformer la France.


Parce que les Français veulent que les choses changent et veulent avoir confiance en leur avenir,


Parce que la France de 2008 est déjà différente de celle de 2007,

Parce qu’en un an Nicolas Sarkozy a tenu ses promesses et engagé plus de 60 réformes,

Parce que des réformes que l’on disait impossibles ont été menées avec succès (réforme des régimes spéciaux, réforme de la carte judiciaire, réforme du marché du travail),

Parce que la gauche ne propose rien et préfère les querelles de personne

Soutenez le changement !

Rejoignez le Mouvement !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article